Heysel

3La construction de la résidence archiducale ‘Schoonenberg’ en 1782 est à l’origine de l’actuel domaine royal de Laeken. Le jardin, aménagé en 1785 selon les plans de Lancelot Capability Brown, a été étendu au nord sous Léopold II. La résidence royale et le projet du début du 20ème siècle d’aménagement d’une avenue du parc entre le château de Laeken et le château de Boechout (l’actuel Jardin botanique national) sont toujours déterminants dans l’ensemble de la zone. Au nord du domaine royal, en 1930, le ‘stade du centenaire’ a été inauguré. En 1935, une première exposition universelle s’est tenue dans les palais du Heysel. En 1958, le plateau du Heysel et le parc des expositions de 1935 sont à nouveau utilisés pour la fameuse Expo ‘58. Dans le cadre de cette exposition universelle, une infrastructure moderne et orientée véhicules est aménagée, ainsi que la plus ancienne partie du Ring R0 et de l’A12. Aujourd’hui encore, le domaine royal et le parc des expositions continuent à dominer dans cette zone pour les événements à grande échelle. Avec les plans pour Néo, une importante partie de la zone autour du stade Roi Baudouin et du boulevard Houba-De Strooper sera transformée en une vraie partie de ville. Le stade serait alors déménagé vers Grimbergen, sur les terrains du ‘parking C’. En outre, le long de la chaussée Romaine, viennent également les arrêts du tram rapide vers Willebroek et du tram du ring VUB-Jette - Vilvorde -Aéroport ainsi qu’une correspondance avec le réseau de la STIB. L’affectation et l’aménagement concrets des différents projets détermineront dans quelle mesure le plateau événementiel du Heysel peut concrétiser le rayonnement international souhaité.

Cet aménagement urbanistique visant un attrait international est le défi principal dans cette zone. Le PDT Noordrand peut offrir ici une valeur ajoutée par une coordination des différents projets. Une bonne coordination des actions en cours au niveau (inter)régional et local est nécessaire afin d’aboutir à une décision portée par tous en ce qui concerne la future grande infrastructure comme l’Eurostade et son désenclavement. Il s’agit d’une condition pour le démarrage concret des chantiers.

Cet aménagement urbanistique visant un attrait international est le défi principal dans cette zone. Le PDT Noordrand peut offrir ici une valeur ajoutée par une coordination des différents projets. Une bonne coordination des actions en cours au niveau (inter)régional et local est nécessaire afin d’aboutir à une décision portée par tous en ce qui concerne la future grande infrastructure comme l’Eurostade et son désenclavement. Il s’agit d’une condition pour le démarrage concret des chantiers.