La Vallée Partagée
Vallée partagée

La ‘Vallée Partagée’ se situe dans la vallée de la Senne entre le pont Van Praet et le pont de Vilvorde.
Cette zone a connu une forte industrialisation au 19ième siècle. À la fin du 20ième siècle suivait la désindustrialisation. Inoccupation, sentiment d’insécurité, le taux élevé de chômage, économie grise et problèmes environnementaux laissent aussi un lourd héritage.
Depuis le début du 21ème siècle, de nouveaux investissements se réalisent dans la zone comme Trainworld, Docks Brussels, le nouveau centre de tri bpost, un terminal de conteneur, un terminal de croisière et de nombreux logements.
Plusieurs grands projets sont prévus dans cette zone dans un avenir à court et moyen termes, comme l’extension du port sur les terrains de FIF, la reconversion de du BRYC, les développements le long de l'avenue des Croix de Guerre, 3000 logements supplémentaires au niveau du Watersite (Vilvorde) et le long de la Kerklaan (Machelen), le redéveloppement industriel au sein du site Cat, de Fabricom, plusieurs projets de petits commerces, ...
Dans le « Plan stratégique pour le transport de marchandises en Région de Bruxelles-Capitale », il est prévu d’intégrer un rôle stratégique pour la zone du canal et Schaerbeek-Formation comme pôle logistique. Une connexion améliorée pour le transport de marchandises par la route restera toutefois nécessaire.
Pour renforcer l’accessibilité multimodale de la zone, il est nécessaire de mettre en œuvre les projets existants : le RER-vélo, la ligne de tram Aéroport-Vilvorde-Heysel-VUB, le RER, le déplacement de l’arrêt Buda vers la Kerklaan, la construction du métro 3 (gare du Nord-Riga-Bordet) et le renforcement des liaisons entre Bruxelles et Vilvorde/Machelen (bateau-bus et lignes 58, 47 et 65).
Autour des nœuds de mobilité comme la gare de Vilvorde, la gare de Schaerbeek, l’arrêt Kerklaan, les gares de Haeren, la densification des activités et logements est prévue. Un point d’attention particulier sera mis sur la coordination entre les différents projets de mobilité et de densification en les cadrant à la bonne échelle et en négociant des solutions interrégionales cohérentes qui améliorent l’accessibilité de la totalité de la zone.
Pour ce faire, une vision et une approche interrégionales de la mobilité, intégrant l’impact des projets proposés, sont nécessaires. Une attention particulière doit être ici accordée au profilage de la Woluwelaan, de la Budasteenweg et de la Schaarbeeklei.
Vilvorde-Broek, la Kerklaan et les environs des gares de Vilvorde de Schaerbeek deviennent des lieux mixtes logement-travail hautement dynamiques. Les autres parties tendent vers un mélange de différentes activités économiques offrant des emplois pour les jeunes peu qualifiés et la réalisation d’une économie plus circulaire.
Lors du redéveloppement, il convient de renforcer le maillage vert et bleu, en prêtant attention à la gestion des eaux et au développement de la nature. Outre quelques parcs et zones vertes comme le Moeraske, la structure naturelle actuelle se trouve essentiellement au niveau des talus de chemin de fer situés sur la rive droite. Le long de la Senne, près du centre de Vilvorde, une nouvelle structure verte est développée. Sur la rive gauche, beaucoup d’espaces ouverts ont été préservés, groupés autour du domaine royal et des parcs Meudon et Driefonteinen.

 

Les grands défis de la vallée partagée sont:

 

  • prévoir des emplois supplémentaires;
  • activer les terrains et bâtiments pollués et inutilisés;
  • synchroniser le développement du réseau de mobilité hiérarchisé, des activités économiques et des logements complémentaires;
  • améliorer la qualité de vie dans la vallée partagée (l’espace public et la proximité des espaces verts, sentiment de sécurité,  services d’appui);
  • utiliser l’eau et le système naturel comme support pour les développements spatiaux;

Les grands défis de la vallée partagée sont:

  • prévoir des emplois supplémentaires;
  • activer les terrains et bâtiments pollués et inutilisés;
  • synchroniser le développement du réseau de mobilité hiérarchisé, des activités économiques et des logements complémentaires;
  • améliorer la qualité de vie dans la vallée partagée ( espace public et la proximité des espaces verts, sentiment de sécurité, services d’appui);
  • utiliser l’eau et le système naturel comme support pour les développements spatiaux.